Petite histoire de charme

Déjà beaucoup de gens connaissent « Bo » le Westfalia porte-étendard du Blues d’la métropole. Attendez maintenant de connaître sa dernière conquête.

Comme tous les producteurs de spectacles à grand déploiement, nous rêvions de trouver une commandite qui donnerait un second souffle au budget de publicité de la production. Dans ce sens, nous avons étudié qui nous sommes, nos atouts et ce que nous avons à offrir à une entreprise en termes de visibilité.  

En tant que production québécoise basée sur l’œuvre du groupe culte Beau Dommage,  nous avions beaucoup à offrir. Entre autres, « BO ».

Nous avons pu constater depuis le mois de juin à quel point BO attire l’attention des gens de tous les âges : des tout-petits qui perçoivent BO comme un jouet, aux grands-parents qui y voient des souvenirs, personne ne reste indifférent à sa silhouette coquette.

Le charme a donc opéré lorsque nous avons présenté BO à Palm+Havas, l’agence de publicité et de communication du client Volkswagen. Et l’histoire s’est répétée quand la proposition s’est rendue aux concessionnaires du Québec.

Ce que nous avons particulièrement apprécié dans l’intention des commanditaires, les concessionnaires Volkswagen du Québec, c’est leur souci de s’impliquer dans une production québécoise francophone. Malgré ses origines allemandes, Volkswagen s’est donc montrée fière de prendre racine dans la culture québécoise et de promouvoir aussi bien la langue française que l’ingénierie allemande de pointe.

C’est donc autour de BO qu’est né le partenariat entre Le Blues d’la métropole et Les Concessionnaires Volkswagen du Québec. Nous sommes fiers de cette alliance car nous avons tous travaillé avec passion afin qu’elle soit couronnée de succès.

Merci à la patience et à la persévérance de Palm+Havas,

Merci à l’ouverture d’esprit des concessionnaires Volkswagen du Québec,

Merci à notre talentueux graphiste, Jean-Marie Bédard, qui a suggéré l’acquisition de BO,

Merci à BO de faire son petit bonhomme de chemin sur les routes du Québec, toujours avec le sourire!

Et comme le chanterait Beau Dommage :

…..Rouler la nuit
Le moteur te ronronne au bout des pieds
La ligne blanche te mène par le bout du nez
Laisse-la te mener
Rouler la nuit….

Louisa Déry, auteure

Posté le par Louisa

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

image aside